Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Gravé dans le sable
Jeu d'imprudence
India Place






samedi 27 août 2016

STEP BROTHER de Penelope Ward



 Le pitch:

Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle. 

Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures. 
Lentement, leur relation évolue, il s'ouvre petit à petit jusqu'à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît de sa vie aussi vite qu'il y était apparu. 

Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. Greta comprend alors que l'adolescent qui s'amusait à la faire tourner en bourrique est devenu un homme très séduisant qui va lui faire tourner la tête. 

Sauront-ils à nouveau se faire confiance ?

Ce qu'en pense D:

Je peux vous l'avouer les premières pages ne m'ont pas emballée. Et puis la deuxième partie m'a séduite ce qui m'a permis d'apprécier la fin.
Pour une fois le récit passe de Greta à Elec, via son livre, on y revit les même événements mais dans ses yeux. 
Sans être le livre de l'année, il est prenant et fort en émotion. L'histoire d'Elec est triste et chargée. On aurait pu imaginer mille choses autour de ce personnage, c'est pour ça que je reste un peu sur ma fin.

Ce qu'en pense L:

Un peu du même avis que D. pas la romance de l'année mais assez addictive pour nous tenir en haleine pendant les quelques heures nécessaire à la lecture. 
Le début commence comme un young adult puis ça évolue dans le temps, d'où l'originalité de l'histoire. Elec est un héros froid et moqueur, bien entendu il cache des cicatrices, et Greta est une fille dont j'ai bien aimé le caractère, qui assume pas mal ses choix.
La deuxième partie est plus dynamique, plus originale aussi et la méthode pour porter la fin de l'histoire est  surprenante, c'est le petit plus de l'histoire.
En conclusion : pas le roman de l'année mais les aficionados du genre apprécieront :-)


mardi 9 août 2016

THE DEAL de Elle Kennedy



Le pitch:

Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant. 

Mais quand il s'agit d'hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l'équipe de hockey de l'université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l'équipe. Ils vont passer un drôle d'accord. 
Elle lui donne des cours et il l'aide à séduire le quaterback de l'équipe de football. 

Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?


Ce qu'en pense L :

Alors là, quelle surprise ! Riche de ces 8 commentaires d'itirenbic sur Amazon, je me suis laissée tenter par l'achat de cette romance et j'étais loin de penser que j'allais devenir complètement Accro !! Après je suis un peu naïve : New adult, un brin de drame, un beau sportif don Juan, une héroïne qui a du caractère et qui pour le coup donne des échanges verbaux mémorables. 
Garrett et Hannah ne sont pas compliqués. Malgré leur jeune âge (20 ans) ils sont cashs dans leur façon de voir leur relation et sur leur état d'esprit en général. Du coup on se laisse porter par leur histoire d'amour cocasse mais sans accroche : au départ ils ne s'apprécient pas puis apprennent à se connaître, vous verrez comment car je ne veux pas spoiler, puis ils s'aiment ! Ils ne se posent pas 10 000 fois la question, quand c'est là, c'est là, point ! Leur vécu est également abordé de façon très simple. On apprends dès le début du livre (limite froidement) que Hannah s'est fait violer à 15 ans, qu'elle a dépassé cette histoire mais que ça a laissé un blocage dans ses histoires sentimentales. En gros le problème est abordé différemment des autres young adult : on connait son soucis de départ et l'histoire se construit sur la façon donc il va être résolu. Dans les autres Young adult, on découvre le problème à la moitié du livre, problème qui a flingué le début de la relation avec Mister parfait, puis Mister parfait devient amoureux donc règle le problème...j'adore aussi mais c'est différent.
Tout ça pour dire qu'il faut vite vous jeter sur l'achat de The Deal car c'est une petite bombe !! Il me tarde déjà la rentrée avec la sortie de la suite : The Mistake (sur Logan le copain qui reluque Hannah dès le départ).




Ce qu'en pense D:

Avec un petit air de "Jeu de patience" j'ai dévoré cette trouvaille de L. en une petite nuit d'insomnie ;)
C'est frais, c'est léger et tout à fait adapté à une gentille lecture de vacances. Quelques drames bien sur mais surtout une évolution de relation. D'abord inconnu, puis élève/prof avant d'être ami puis plus.
J'ai aimé les personnages secondaires qui feront sans doute l'objet de tomes à venir.
Le milieu de la musique mélangé à celui du hockey, est une bonne trame de fond. On ne passe pas des heures en exploration de sentiments car l'honnêteté règne sur leur relation, et franchement c'est ce dont j'avais besoin!
alors à découvrir d'urgence :)

vendredi 29 juillet 2016

Best seller du mois de juin : AUDREY RETROUVEE de Sophia Kinsella


Le pitch

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.

Ça, c'était avant.

Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie

d'un oeil nouveau : celui de la caméra.

Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d'une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde...


Ce qu'en pense L :

Comme vous le savez, Sophie Kinsella est pour moi un auteur hors catégorie. J'aime/ j'adore tout ce qu'elle fait. Je suis une inconditionnelle de l'accro du shopping, et là je la découvre dans une littérature jeunesse mais tout autant loufoque.
Le sujet est dur mais comme le roman est adressé à un jeune public les mots choisis sont discrets sans description malsaine. Passé cela, on découvre une famille en surface complètement barge, mais si on gratte un peu on se retrouve un peu entre Audrey et sa mère Anne. J'ai adhéré à la maman hystérique, qui tire plus à l'humour qu'à la folie elle même. Le fils Franck accro aux jeux vidéo mais complètement lucide sur la vie en général et surtout très adroit pour faire péter un câble à sa mère, le petit Felix tout mignon, et le père Chris, spectateur et un peu ado/nostalgique de sa propre jeunesse. En gros on sait qui porte la culotte à la maison. Et bien sur Audrey, qui nous parle à nous, lecteur, comme dans un journal intime, ou face caméra (les passages derrière l'objectif sont à mourir de rire). On a envie qu'elle s'en sorte et en même temps on a peur qu'elle rechute. Lors de sa première sortie l'émotion est là, et quelques instants plus tard on pose le livre pour rire. C'est ça la force de Kinsella, savoir nous émouvoir avec un humour à couper au couteau. 
On oublie pas Linus, le petit copain très mature qui aidera Audrey à aller de l'avant, mais j'en dit pas plus afin de ne pas vous spoiler.
Une belle histoire en somme que mère et fille peuvent lire sachant que la mère se retrouvera à coup sur dans les deux personnages.
Encore un coup de cœur pour moi que j'inscrit illico dans mes préférés de 2016.

Ce qu'en pense D:

J'avoue ne pas trop connaitre Sophie Kinsella, si jamais j'ai lu "l'accro du shopping" je ne m'en souviens pas....oups désolée L. tu as surement du me le prêter à un moment donné.
Mais par contre "Audrey retrouvée" je m'en rappellerai car c'est vraiment bien tourné. Un vrai sujet d'actualité, le harcèlement à l'école, mais à travers les yeux de la victime et surtout sur sa manière de se reconstruire. Rien de trop sérieux bien sur c'est du pocket jeunesse, mais les faits sont là et ce que vit Audrey raisonne auprès de tous. 
J'avoue que la relation de Franck avec sa mère ça me fout la trouille, j'ai peur de me dire que dans quelques années ce sera moi. Déjà j'ai du mal à suivre "tortues Ninja" sur la tablette Vtech alors qu'est ce que ce sera quand on en sera aux vrais jeux vidéo....
Beaucoup d'humour et une façon de désarmer les conflits qui peut nous intéresser tous... "le cerveau lezard" nous polut tous mais si on s'y prend bien, on peut le remettre dans sa cage et aller de l'avant sans trop laisser de plumes dans la bataille.



jeudi 21 juillet 2016

Notre auteur de juillet : LENA FORESTIER



Vivre, c’est choisir, et choisir, c’est renoncer. N’emprunter qu’un passage, quand dix s’ouvrent simultanément et qu’on voudrait les prendre tous… Léna Forestier a donc dû choisir : ni agent secret, ni décoratrice de cupcakes, ni tarologue, ni vétérinaire pour marsupiaux en Tasmanie… mais romancière et nouvelliste, parce qu’écrire est le seul métier qui permet de ne renoncer à rien, d’habiter tous les lieux de la Terre et d’être quelqu’un de différent  à chaque histoire.

Retrouvez Léna sur :



Un voisin si craquant (l'intégrale) de Léna Forestier


Le pitch:

Lorsqu’il emménage dans son appartement lyonnais, Maxence a vraiment le sentiment de débuter une nouvelle vie. Car pour se rapprocher de son petit garçon, il a choisi de tout quitter : son travail qui le passionnait, ses amis, sa ville de toujours ; un sacrifice qu’il oublie vite devant le sourire rayonnant de son fils. Et dans cette nouvelle vie, pas le temps ni la place pour une nouvelle femme ! Heureusement, ce n’est pas sa voisine qui risque de mettre à mal ses bonnes résolutions. Il faut dire que leur première rencontre a été plutôt…surprenante : pyjama en pilou, grosses chaussettes en laine et coiffure post-cyclonique, Armelle n’était pas vraiment à son avantage ! Pourtant, plus il la croise et plus il se surprend à se laisser envoûter par la chaleur de sa voix et sa beauté singulière…


Ce qu'en pense L :

Léna Forestier fut mon coup de cœur du recueil "Des romances et des mots" sorti chez HQN pour le salon du Livre Paris et je m'étais promis d'en faire notre auteur du moins cette année. D. a proposé juillet, mois des vacances, du voyage et de la détente, et dans "Un voisin si charmant (L'Intégrale) nous avons les trois.
On ne peut pas certifier qu'il s'agit d'une romance, ce n'est pas une histoire d'amour comme les autres, le titre est un peu trompeur. 
Je retrouve dans le style d'écriture de Léna Forestier du Gilles Legardinier, et dans le choix des personnages du Anna Gavalda avec ses héros solitaires, un peu atypiques.
L'auteur nous avait fait voyager en Corée dans sa nouvelle mais là, c'est d'un autre niveau. On est transporté au fil du temps et de la vie d'Armelle entre Lyon, Monaco, Dublin, et à chaque fois la précision et la description des lieux, des petits détails qui font toute la différence et le charme de ce roman.
"Le charme". pour une fois j'ai bien trouvé le mot qu'il faut. Ce roman m'a charmé tout au long de ses trois parties. c'est une lecture lente, pleine de détails, on ne le dévore pas en quelques heures, on se laisse porter.
Ceux qui n'y connaissent rien au théâtre comme moi ne seront pas perturbés et apprendront plein de choses et les autres seront bluffés encore une fois par la connaissance de l'auteur sur le sujet. J'ai eu une petite préférence pour la deuxième partie, pourtant la plus tourmentée mais l'originalité de l'histoire prends tout son sens dans cette partie là.
Encore bravo pour ce roman, Léna Forestier, vivement de nouvelles aventures, quel sera notre prochain voyage ?


Ce qu'en pense D:

L'intégrale "d'un voisin si craquant" c'est un beau roman, bien plus qu'une romance. 
Léna Forestier nous donne tour à tour le regard d'Armelle puis de Maxence. Mais les descriptions y sont très importantes. Ayant vécu à Lyon quelques années, j'ai apprécié de me promener à nouveau dans le quartier de la croix Rousse. 
Tout est dans le détail car au delà de l'histoire des héros nous découvrons des lieux, on sent qu'il y a eu beaucoup de recherche ( ou de vécu) pour nous présenter si bien tour à tour Lyon, Monaco, L'Irlande et le Brésil.
Nous découvrons aussi le monde du théâtre, passion commune d'Armelle et Maxence. On y traite aussi de maux de notre temps la solitude, le divorce, la garde alternée des enfants... tout n'est pas rose mais la vie l'est elle vraiment?
Bref j'ai beaucoup aimé c'est différent des romances harlequin où tout va très vite, là il y a beaucoup d'autre chose que l'histoire d'amour.

C'est un beau voyage que je vous invite à faire.



lundi 4 juillet 2016

AUTO EDITION : LES CHAÎNES DU PAPILLON de Théo Lemattre + INTERVIEW du jeune auteur



Le pitch:

Christelle est une mère célibataire de 46 ans. Toute seule, elle élève sa fille, Emma, dans un insupportable climat de conflit permanent. Alors que sa vie professionnelle et sentimentale tombe au plus bas, elle rencontre un mystérieux inconnu : Klaus, un fringuant célibataire scandaleusement beau. Avec lui, elle va vivre une histoire embrasée qui la mènera jusqu'aux portes de son passé en faisant ressurgir ses plus vieux démons. Christelle va alors découvrir que les fantômes qu'on croit enterrés pour toujours ne disparaissent jamais. Jamais...

Ce qu'en pense D:

Avant tout je dois dire que je suis impressionnée par ce jeune auteur de 18 ans.On peut dire que pour un premier essai il s'est donné à fond!
Il a une imagination digne des grands auteurs de thriller. C'est noir, très noir voire cynique. Mais il parait que dans la vie il est plutôt tout sourire !
Que dire? J'ai eu l'impression d'être dans un film, vous savez ceux où tout va bien et d'un seul coup tout part en cacahuète. Révélations, violences, sang..ceux où on ferme les yeux quand ça devient trop intense ou sanglant mais là c'est un livre donc impossible de fermer les yeux.
J'avoue que je préfère plus de suspens/enquête mais chacun son style. Heureusement Jean le petit papillon vient nous divertir entre chaque chapitre.
Lu en un vol aller/retour Bordeaux Amsterdam, on peut donc dire que c'est un roman rythmé et rapide. Ne voulant pas spoiler je ne vous donnerais pas mon avis sur les personnages, tout est dit dans le pitch!

Ce qu'en pense L :


Ouahou !! Et ben quelle histoire !! Je sais pas quoi dire (c'est ballot pour une chroniqueuse) afin plutôt je reste sans voix !

Théo Lemattre nous a contacté pour lire son livre il y a quelques semaines, D. l'a lu en premier et m'a averti de ne pas rester sur l'impression laissée du début du livre et elle a eu raison. Donc je vais vous donner le même conseil : la première partie met le lecteur dans le bain, vous vous laissez bercer par cette histoire, cette romance, soit un peu rapide, mais bon la vie de héroïne est tellement merdique que bon la pauvre, temps mieux pour elle ... et puis à la moitié du bouquin tout par en vrille...et on se demande où va s'arrête le cauchemars. Au grand bonheur du lecteur le roman avance de surprise en surprise, l'imaginaire de l'auteur est troublant quand on connaît son âge, mais il faut reconnaître également qu'il manie le suspens et la montée d'adrénaline avec Brio. 
Je ne lis pas de triller tous les jours mais j'avoue que celui ci m'a fait tomber de ma chaise, j'ai adoré !! (et j'ai quand même réussi à dormir après !! je suis fière de moi :-)



En Exclu l'interview de Théo LEMATTRE 



Comment en êtes vous arrive la?

J'en suis arrivé à écrire à la suite d'une dispute avec ma petite amie. Elle disait que je ne savais rien faire... Alors, j'ai pris un cahier et j'ai commencé à écrire ! Et je dois dire que ça m'a vraiment plu ! 

Et à la fin du livre vous dites en avoir écrit un autre entre temps, envisagez vous de le publier aussi?

J'ai écris un autre livre entre temps, c'est vrai, il est même beaucoup plus gros mais s'inscrit dans une série que je n'ai pas encore décidé de publier. Peut-être pas le courage... ? Un jour peut-être! 

Et pourquoi l'univers thriller?

À la base, je voulais écrire une jolie histoire sur notre époque contemporaine, d'habitude je suis plutôt genre science-fiction. Mais là, j'ai eu envie de changer, c'était un genre d'exercice... Me mettre dans la peau d'une femme a été le plus difficile, je crois ! 

Nous avons trouvé votre livre bien noir pour un jeune homme de 18 ans...

C'est vrai qu'il est noir, très noir ! Mais tout ce que j'écris est noir, de toutes façons ! En revanche, je suis tout l'inverse dans la vraie vie, pas du tout un mec glauque ou sinistre, quoi !

Alors à vous de tenter l'aventure et surtout n'hésitez pas à faire un retour à ce jeune auteur.


jeudi 30 juin 2016

Best Seller du mois de Juin AVANT TOI de Jojo Moyes



Le pitch:

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l'Angleterre dont elle n'est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l'accueil glacial qu'il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l'accident qui l'a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis.


Ce qu'en pense D:

Une très belle histoire et pour une fois pas centré sur les sentiments. Un vrai roman sur la réalité d'une vie simple avec soucis financier pour Lou qui à 27 ans vit encore avec ses parents, et celle d'un destin brisé celui de Will. 
Ce livre ouvre une vrai fenêtre sur les tétraplégiques. Bien sur on ne peut que compatir au fait de se retrouver prisonnier d'un corps inerte, mais toutes les maladies et problèmes quotidiens liés à cette paralysie, nous reste inimaginable. Avec beaucoup de pudeur nous suivons le quotidien de Will et à travers les yeux de Lou nous voyons la volonté de lui faire comprendre que tout n'est pas fini et que la vie vaut la peine d'être vécue même cloué à un fauteuil.
D'un coté une famille soudée et simple et de l'autre les tourments d'une famille brisée. Les personnages secondaires ( les parents de Lou, son petit ami, les parents de Will et Nathan son infirmier) sont un vrai plus pour relâcher par moment la pression. Il y a les bons moments qui nous font sourire.
Je dois avouer que ce livre m'a fait verser ma première larme littéraire... alors soyez forte... ou pas d'ailleurs!

Ce qu'en pense L :

D. a  résumé beaucoup de choses, donc je vais essayer de compléter. J'ai attendu un moment avant de lire ce roman par peur de ne pas supporter le récit de la maladie. Je ne connaissais pas l'auteur Jojo Moyes, j'avais juste lu des éloges sur différents blogs. Dès la première page j'ai su que l'auteur était anglaise. Dans un style de comédie britannique, l'écriture est fluide, l'histoire nous fait passer du rire aux larmes avec ce second degré que seuls les auteurs de là bas nous font ressentir. 
Je m'attendais à pleurer (ce que j'ai fait bien entendu) mais je m'attendais beaucoup moins à rire autant. Ce livre, je l'ai dégusté. Il fait partie de ces ouvrages où on apprécie autant la plume et le style que le fond de l'histoire.
Moi aussi je suis tombée sous le charme de Will malgré son handicap car l'auteur ne tombe jamais dans le mélo, loin d'être niais même dans les passages les plus intenses. 
J'ai conseillé à plusieurs copines qui lisent peu de ne pas passer à côté si elles ont un peu plus de temps cette été pour lire. C'est un vrai best seller qui vaut le détours. Seul bémol, grosse frustration, je voulais aller voir le film qui vient de sortir le 22 juin dans les salles, et bien malgré les 11 salles de mon Méga CGR, il n'est pas diffusé, est ce pareil chez vous ? 




mercredi 22 juin 2016

Auteur du mois de Juin : JAY CROWNOVER




Le pitch:

Rule est la première saison d'une série passionnante sur l'univers du tatouage et du métal. Shaw Landon est tombée amoureuse de Rule Archer au premier regard, même s'il représente tout ce qu'elle déteste : tatoué, percé, rebelle. Aux yeux de Rule, Shaw est une étudiante en médecine bien trop sage et surtout l'ex petite amie de son défunt frère jumeau. Il pense pouvoir se cacher derrière ses tatouages mais elle saura le percer à jour



Ce qu'en pense D:

Dans la lignée des frères Reed, une nouvelle saga en 4 tomes dévorée en moins d'une semaine. J'ai adoré les 2 premiers tomes, j'avoue qu'au 3eme je saturais un peu des tatoués percés et le final a été très long. Par long je veux dire beaucoup de blabla, des discutions longues et émouvantes. Malgré tout je ne peux pas nier que j'ai aimé. 
Peut être est ce parce que je suis "vierge" de tout tatou ou percing mais j'avoue trouver bizarre le revert de Shaw. La fille effacée cherchant toujours l'approbation de son entourage, qui fini en quelque mois tatouée percée et pas qu'un peu. Bref j'ai beaucoup de mal à me projeter dans ce genre d'univers. Celà reste une belle histoire et je pense lire la suite car oui les personnages secondaires sont sympas et on a bien envie d'avoir l'explication de la relation entre la meilleure amie/coloc de Shaw et le chanteur metaleux, ami de Rule!

Ce qu'en pense L :


Première réaction (et je pense que je ne vais pas me faire des amies) : Comment un même auteur a pu écrite une série aussi originale que BAD et cette saga (au moment où j'écrit je n'ai lu que le premier tome) si banale qu'est Marked Men ? Je ne dis pas que c'est mauvais, d'ailleurs j'ai trouvé le style d'écriture très addictif, même je le classe dans la même case que After pour moi : c'est à dire addictif mais pas passionnant. Déjà je n'aime pas les histoires où les mecs deviennent niais en devenant amoureux. Et là on est en plein dedans. Alors après un petit débats avec Sam que vous connaissez bien et qui n'est pas du tout d'accord avec moi, j'en suis venu à accepter à demi mot que Oui, Rule n'est pas méchant, il est juste tatoué...mais l'autre demi part de ma réflexion me fait dire qu'il n'a pas vraiment été toujours tendre avec Shaw avant qu'ils sortent ensemble, et qu'est ce que c'est que ce retournement de situation du style : "Ah tient elle m'a sauté dessus il y a 10 minutes, (mais avant je la détestais) pourtant je pense que du jour au lendemain je vais arrêter de coucher avec toutes les salopes qui passent et je vais fonder une Vrai relation avec elle !!" Un peu tiré par les cheveux je trouve... dire qu'il y a 3 tomes derrière tout ça. Heureusement que l'un d'eux est sur Rome qui m'a intrigué et émoustillée (lui ! au moins ) durant quelques parties du livre.
A voir....ma chronique aura au moins le mérite de montrer qu'on a pas de langue de bois, on dit ce qu'on pense et là pour mois c'est une déception part rapport à la lecture de BAD.





Le pitch:

Jet, star d'un groupe de métal, est le fantasme de toutes les filles. Mais Ayden, jeune femme du Sud et fan de country, s'est déjà trop brûlé les ailes pour succomber à son charme. Ce qui attisera la flamme qui brûle en lui. Vont-ils arriver à s'aimer sans se consumer ?

Ce qu'en pense D:

Ayden et Jet ne m'auront pas déçue. Le feu et l'eau en résumé. 2 êtres avec des squelettes plein le placard, se demandant quand ouvrir la porte à la vérité. 
J'ai apprécié de retrouver tous les hommes du salon, découvrir un peu plus Cora ( la bonne copine) ainsi que Rowdy. 
Plus tourné vers le monde Metal, on plonge avec ce 2eme opus dans le milieu musical avec ces bons et ces mauvais côté. Des rêves de gloire déchues aux moments magiques sur scène.
On finit par le lancement du prochain épisode...Rome et Cora....

Ce qu'en pense L :

Ce tome 2 (lu après le 3 par erreur) confirme mon sentiment sur la série : addictif mais pas passionnant. Ce qui fait la différence avec After c'est qu'on change de couple à tous les tomes. 
Jet et Ayden on un passé difficile, j'ai bien aimé celui de Ayden (si on peut dire ça), je trouve que ça apporte du contenu à l'histoire et il me tarde de lire l'épisode sur Asa afin de comprendre mieux son comportement de salaud envers sa soeur. Jet et son père c'est également compliqué ..j'ai eu envie de tarter sa mère plusieurs fois !!
On aperçoit aussi quelques scènes avec Rowdy dont il me tarde de connaitre l'histoire.
En gros une histoire sympa avec plein de promesses sur les tomes 5 et 6.  



Le pitch

Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis " bad boys " tatoueurs, d ans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie 
se cache un coeur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante. 
Elle attend maintenant l'homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s'engager. Et elle rencontre Rome Archer. 

Sous ses airs rassurants d'ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très " homme parfait " ! Et surtout il revient du front... 
Si Rome avait l'habitude d'être le grand frère protecteur, le fils aimant, le b on soldat, aujourd'hui il n'est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu'à ce que Cora débarque dans sa vie et l'éclaire de mille couleurs. 

Parfois les mauvais chois sont les meilleurs.

Ce qu'en pense D

houla après BAD 3 je dois dire que la chute est rude... 10mn à s'observer et 10mn pour tomber amoureux, sans compter une fin en nœud de boudin qui nous laisse attendre le tome suivant.
Cora est attachante et pleine de vie, Rome est un gaillard hanté par les démons de la guerre, bien sur leur histoire va être mise à l'épreuve par leur passé respectif mais j'ai quand même été très déçue par ce tome qui manque cruellement d'intensité.
A suivre pour de nouvelle aventure Nash et la belle infirmière Saint....

Ce qu'en pense L :

Par erreur j'ai lu le tome 3 avant le tome 2 donc j'aurais un avis différent de D. pour la simple et bonne raison que j'avais lu le Tome 1 juste avant et que mon ressenti était assez tranché sur le sujet.
Alors alors, ce n'est toujours pas la romance du siècle, je trouve que cette série est bourrée de longueurs, pas assez de dialogues percutants, ça traîne etc (en ce moment je lis Dirty et ça cartonne niveau rythme, plus de dialogue, on se sent plus dans l'histoire). L'histoire du "oups" j'ai oublié la capote car le mec m'a trop perturbé tellement il était beau et musclé, je trouve ça très très limite ! Heureusement qu'on est pas dans le Young adult ça en deviendrait dangereux...
Mais bon, contrairement au premier tome, y a du positif : déjà la gestion de "après guerre" pour Rome que j'ai trouvé hyper réaliste, et surtout le caractère de Cora que j'avais bien aimé dans le tome 1. Ils sont un peu moins niais que Rule et Shaw dommage juste qu'on ne vive pas la fin de LEUR intrigue (je veux pas spoiler...) du coup ça nous oblige à lire le tome 4 tient !! J'aime bien Nash et surtout je suis intriguée par cette infirmière rousse qu'il semble connaître. Wait and see...à quand la suite ?