Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Mauvaise idée
Sexy Lawyers Tomes 3 et 3,5
Jeu spécial Salon du Livre








jeudi 20 avril 2017

QUAND ON A QUE L'HUMOUR de Amélie Antoine


Le Pitch

Ce soir, Édouard Bresson, l’humoriste préféré des Français, s'apprête à jouer son dernier spectacle devant un Stade de France plein à craquer. Ils sont plus de 50 000 à être venus rien que pour lui, à l'acclamer, à trépigner d'impatience, à scander son prénom de plus en plus fort au fil des minutes qui s'égrènent.
De l'autre côté du rideau noir, lui ne s'est jamais senti aussi seul de sa vie.

C'est l'histoire d'un artiste au sommet de la gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s'est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.

C'est aussi l'histoire d'un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l'attente et l’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.

C'est une histoire de paillettes et de célébrité, mais surtout, l'histoire d'un père et d'un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

Ce qu'en pense L. :

Me voilà sans voix...
Amélie Antoine est une auteur pleine de surprises sauf une seule : on ne se lasse jamais de ses histoires. Je pense que durant les deux dernières années "Fidèle au poste" est le roman que j'ai le plus conseillé autour de moi. Famille, collègues, amis et copinautes tout le monde y est passé. Sans rien dévoiler je me faisait un plaisir de leur demander leur ressenti à la fin du livre et tout le monde sans exception était bluffé.
Pour "Quand on a que l'humour", je m'attendais à avoir les même sensations et finalement je me suis surprise à découvrir un sentiment que je n'avais jamais eu lors d'une lecture : la nostalgie....
Car nous sommes tous touchés par cette histoire, celle d'un père et son fils dont les liens ne se sont jamais vraiment ficelés. Au delà de l'histoire en elle même il y a la forme. Vous savez que j'y attache une grande importance. Amélie Antoine est, pour l'avoir rencontrée une fille qui a l'air assez discrète et réservée. Elle parait même timide. A croire qu'elle est comme son personnage, Edouard, elle se transforme dans l'écriture comme son narrateur sur scène. Mais le plus génial est qu'elle nous transporte avec elle, durant la lecture je me suis senti propulsée dans son univers. Je suis stupéfaite de tous les rebondissements de toute cette imagination fascinante et qui parait si réelle.
Amélie, j'admire inconditionnellement ton écriture, toutes tes histoires sont différentes tant dans le fond que dans la forme et pourtant je ne saurais laquelle choisir. Continue, ne t'arrête jamais, c'est pour découvrir des auteurs comme toi que la lecture tient une grande place dans ma vie.

Ce qu'en pense D:

GENIALISSIME!!! c'est vraiment le premier mot qui me vient.
J'ai plongé une nouvelle fois à l'aveugle dans le monde d'Amélie Antoine et encore une fois j'en sors émue et bouleversée.
Cette histoire a tant de niveau de lecture, ce n'est pas seulement l'histoire d'un père et son fils qui se sont perdus en route, c'est aussi l'histoire d'un homme qui passe de l'ombre à la lumière en peu de temps, l'histoire d'un étudiant confronté à la vie.
Je suppose que les recherches pour ce livre ont du être conséquentes car nous faire plonger dans la vie d'un humoriste y compris déclamer des sketchs n'est pas donné à tout le monde. J'ai aimé cette composition en deux partis ce petit suspens qui nous tient en haleine, du grand art. 
Un des premiers avis de lectrices disaient" je suis passée du rire aux larmes en 5 pages" et effectivement le soir moi même j'ai versé une petite larme tant les émotions se mélangent.
Merci pour ce roman bien différent de nos lectures habituelles mais qui nous donne encore plus envie de te faire connaitre, Amélie les 2 ans d'attente (nous n'avons pas lu le livre sur le Bataclan) sont oubliés mais par contre ce livre lui restera longtemps dans nos têtes et dans nos cœurs.

samedi 15 avril 2017

L'auteur du mois d'avril : ALOYSIUS CHABOSSOT


Le pitch

Agathe, jeune trentenaire au caractère bien trempé, célibataire (apparemment) assumée, en a plus qu’assez des allusions de ses parents sur son statut de supposée “vieille fille”. Lors d’une grande réunion familiale en vue de préparer le mariage de son frère Philippe, quand la sempiternelle question tombe une nouvelle fois : “Viendras-tu accompagnée ?” la réponse fuse comme une balle : oui, elle sera accompagnée ! De son fiancé, Bertrand, jeune publicitaire en vogue doté de toutes les qualités du monde ! 

Ce qu'en pense L. : 

Un roman bien différent de que je lis actuellement. On est loin de la romance classique, loin de l'homme parfait mais quel humour. Ce roman est ... une bouffée de folie ! Digne d'une pièce de théâtre cette histoire est un quasi huit clos à mourir de rire. Pas un paragraphe où la plume sarcastique de l'auteur n'y est pas manifestée. Un moment de détente comme on les aime. Je lirai la suite dans quelques temps, car comme intermède c'est absolument parfait.


Ce qu'en pense D:

vous savez quand vous vous tapez un délire entre copain et ben ce livre c'est l'effet qu'il me fait. C'est un mariage de beauf par excellence avec la mamie qui n'a aucune filtre, la belle soeur garce et volage, l'oncle potache et surtout celui qu'on aurait pas du inviter. Bref Agathe, trentenaire célibataire mal aimée de la famille nous entraine dans ce joyeux bazar.
Un moment de folie livresque pour le plaisir.



le pitch:
Retrouvez la suite des aventures d’Agathe, entourée de sa famille haute en couleur, de ses amis Sylvie et Tibor, toujours aussi décalés,et de quelques nouveaux venus pour le moins surprenants…



Ce qu'en pense L. :

Tome 2 complètement différent du " Huit clos" du tome 1 durant le mariage de Philippe et Carole.
Surprise Thomas et Agathe vont garder contact et nous ne sommes pas au bout de nos surprises !
Nous retrouvons toute la bande agrémentée des copains de Thomas fans de métal ou plutôt de Hard métal....et les oreilles d'Agathe saignent ...mais pas que. Moins déjanté que "Fallait pas l'inviter" mais tout aussi délicieux , présentant des actes du quotidien d'un couple "normal" passés aux petits oignons façon Chabossot.
Cet auteur est vraiment à part avec cet humour décapant, ces situations catastrophes, ça mériterait une adaptation série type "Scènes de Ménage".


Ce qu'en pense D:

Nous retrouvons donc une Agathe un peu penaude après l'épisode du mariage. Va falloir quand même a un moment se faire pardonner, pas facile facile. Mais mamie Emilienne est toujours de bon conseil!
Et puis il y les surprises, le retour de Thomas et la déclaration de Tibor, bref Agathe va encore avoir fort à faire pour avancer dans sa vie. 
Avec des situations toujours plus cocasse Aloysius Chabossot nous entraine dans un univers aussi cliché que déjanté. 

dimanche 9 avril 2017

INTERVIEW TAMARA BALLIANA





    •                       






Je m'appelle Tamara Balliana, je vis près de Nice, je suis maman de 3 choupettes ( je vois la vie en rose) et je suis également auteure de comédie romantique !


Comment devient-on écrivain quand on est une épouse, mère et working girl ?

Dans mon cas, un peu par hasard ! J'ai toujours été une grande lectrice mais je mentirais si je disais que mon ordinateur est plein de manuscrits que je travaille depuis plus de dix ans. En fait, j'ai toujours aimé raconté des histoires et ce n'est que récemment que j'ai essayé de les écrire. La possibilité de les publier en auto-édition m'a aidé à franchir le pas, et comme les lecteurs en ont redemandé, j'ai continué ! 



Quand trouves tu le temps d'écrire ? 

Quand on a 3 enfants et un boulot très prenant, cela devient parfois compliqué ! J'écris principalement le soir lorsque mes filles sont couchées. Les idées par contre me viennent souvent au moment où je ne peux absolument pas les noter : au volant de ma voiture, sous la douche, dans mon lit... Et bien sûr après je les oublie !


Comment ta famille a réagit quand elle a appris que tu étais écrivain et que tu vendais beaucoup de livres ? 

Ma famille a découvert que j'écris seulement 15 jours avant le salon Livre Paris. Avant, il n'y avait que mon mari qui était au courant. Cela a été une vraie surprise pour eux lorsque je leur ai annoncé que j'avais écrit non pas un, mais quatre livres ! Que j'étais invitée au salon et qu'un de mes livres allait être publié par une maison d'édition. Depuis ils sont très fiers, mon père lit tous les commentaires et ma mère milite pour devenir bêta lectrice. Mon frère a été certainement le plus surpris, il a mis plusieurs heures à s'en remettre. 


Peux tu nous donner ton actu 2017?

Mon année 2017 va être chargée ! Tout d'abord Love in Provence va être republié par Amazon publishing ( la maison d'édition d'Amazon). Les corrections et le travail sur la nouvelle couverture ont commencé il y a quelques jours et il sortira à la fin de l'été. Ensuite, je suis en train d'écrire une série qui va être différente de ce que j'ai pu faire jusqu'à présent puisqu'elle va se dérouler de l'autre côté de l'Atlantique à Boston. 
Le premier tome, que j'ai fini d'écrire, racontera l'histoire d'une jeune femme qui tient un café et qui va se faire braquer, suite à ça une série d'aventures rocambolesques va lui arriver. Bien entendu il y aura de l'amour et de l'humour.
Les autres tomes seront focalisés à chaque fois sur l'une de ses copines. Je suis en train d'écrire le deuxième. A priori, si il n'y a pas de retards, ils devraient sortir en octobre, décembre et mars. 

Retrouvez Tamara Balliana sur Facebook ainsi que sur :






mercredi 5 avril 2017

Dans les Yeux d'une Ado : SEULS AU MONDE de Emmy Laybourne


Le Pitch

La fin du monde débute comme un jour ordinaire où tout bascule soudain. Une tempête de grêle. Un accident. Des morts. A peine le temps de retrouver ses esprits qu'il faut déjà courir, chercher un abri. Dehors, la menace plane toujours, contaminant l'air. La grêle n'était qu'un début. Ils sont quatorze pris au piège dans un centre commercial. A attendre une aide qui ne viendra jamais.

Ce qu'en pense C. :

Au début du livre, je ne sais pas, mais je me suis imaginé que le héros de ce livre était une fille, alors que... surprise c'était un garçon ! Bon je ne sais si c'est moi qui ait beugué ou si l'auteur a oublié de le préciser ou bien que c'était fait exprès... Enfin ça ma vraiment décontenancé !!! L'histoire débute le 28 septembre 2024, en gros dans pas si longtemps, aux États-Unis. Dean (je pensais que c'était un nom de fille) prend le bus comme tout les matins pour ce rendre à son lycée. Et là, les ennuis commencent, une tempête de grêle avec des grêlons gros comme des cailloux bombardent leur bus !!! Ils arrivent tout de même à se réfugier dans un magasin, le Greenway et ils sont quatorze, âgés de 5 ans à 17 ans, enfermés et seuls...

J'ai dévoré ce livre en quelques jours, et puis l'intrigue est vraiment accrochante ! On est plongé dans l'histoire et nous sommes dans la conscience et dans le corps de Dean pour ce premier tome. Jamais, je dis bien jamais, je me suis ennuyée !!! Je pensais 24h/24h à me replonger dans ce livre et je me disais à longueur de journée : «Que va t-ils leurs arriver ? » Enfin je conseille VRAIMENT ce livre !!!



Le Pitch

Ils sont quatorze, ils ont entre cinq et dix-sept ans, et ils se sont réfugiés dans un centre commercial pour échapper à une catastrophe écologique. Ils ont appris à s’organiser pour rester en vie. Mais cette solution n’est pas éternelle. Et, le douzième jour, ils ont décidé de se séparer. Alors que Dean a préféré rester dans le magasin avec Astrid et trois autres enfants, son frère Alex a décidé de risquer le tout pour le tout. Il part avec le reste de la bande. Leur but : atteindre l’aéroport de Denver avant le départ du dernier avion, tenter de retrouver leurs parents, et laisser cet enfer derrière eux. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. Et ces deux semaines de cauchemar n’étaient en fait qu’un avant-goût de l’horreur tapie au-dehors… "


Ce qu'en pense C. :

Dans ce second tome, le suspens est toujours à son comble. Quand on finit le premier livre de cette série, on se dit : « que va-t-il leur arriver de plus ? » Même au niveau action, on est encore servit !!! Et les enfants qui sont restés dans le Greenway (magasin), vont avoir pas mal d'ennuis... Contrairement au premier tome, il y a deux narrateurs personnages, Dean et son frère Alex. Dean reste dans le magasin avec Astrid dont il est follement amoureux, Chloé la petite peste mais assez rigolote et puis les deux jumeaux Henry et Caroline, les plus jeunes. Et puis la seconde « équipe » partie pour chercher les secours est constituée de Alex le frère de Dean, Niko le chef, Sahalia l'ado en crise, Brayden mourant, Josie la maman poule de 17, Max aux histoires farfelus, Ulysse l'espagnol et pour finir Baptiste le chrétien. Niveau personnalité, on ne va pas s'ennuyer !!! Et puis ça fait comme dans le premier tome, impossible de lâcher le livre !!! Il me tarde de savoir ce qu'il va ce passer dans le troisième tome de cette saga.




Le Pitch

 La Josie qui prenait soin de tout le monde ? Cette fille-là est morte. Elle s’est fait tuer au bord de l’autoroute, quelque part entre Monument et Denver. » La fin du monde a commencé comme un jour ordinaire. Nous étions quatorze. Nous avons été séparés. Moi, je suis enfermée dans un camp qui ressemble à une prison, avec mon sang qui bout dans mes veines. Ce sang, contaminé par les produits chimiques, m’a rendue plus forte, plus dure, plus résistante. Plus vulnérable aussi. J’ai des ennemis partout. Et une poignée d’alliés, trop faibles pour m’aider. C’est à moi de les protéger. Josie attend Niko, Dean et les autres. Elle attend qu’ils la sauvent. S’ils arrivent à temps. Car sans eux, elle finira vraiment seule au monde…

Ce qu'en pense C. :

La série se termine, dommage j'aimais bien cette série, mais toutes les bonnes choses ont une fin. J'ai beaucoup aimé cette histoire, je pensais que j'allais m'en lasser au bout d'un moment mais je me suis trompée ! Alors pour cet ultime volet, il y a toujours deux narrateurs personnages, mais différents du second tome, à la place d'Alex, nous avons désormais, Josie ! Mais cette fille là ne devrait pas être morte ? Comment dire... pas exactement. Nous allons nous infiltrer dans la vie de Dean qui habite provisoirement dans un centre pour réfugiés décent. Alors que Josie, elle, est enfermée dans un centre pour les personnes ayant été exposées aux produits chimiques pendant quelques temps et qualifiés ''dangereux''.

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde dans cette série ! J'étais enfermée dans ma chambre en train de bouquiner, seule au monde... Ça a vraiment été un coup de cœur, je recommande cette série !

dimanche 2 avril 2017

WITH YOU de Amhélie et Maryrhage


Le Pitch

l y a quatorze ans, les vies de Reagan Kane et de Vic Kristensen se sont liées à jamais. 
Ils ont été kidnappés et séquestrés durant leur adolescence. 
Ensembles, ils ont vécu le pire, et dans le secret, ils se sont aimés malgré le calvaire de leur captivité. 
Mais la vie les a séparés. 
Aujourd’hui, alors que la justice s’apprête à être rendue, leurs chemins vont se croiser de nouveau. 
Ils ont changé, et les stigmates de plusieurs années de souffrance ont forgés leurs existences. 
Lorsque le présent les replonge dans leurs cauchemars du passé, Reagan et Vic vont découvrir que les blessures infligées à cet amour, sont loin d’être refermées.

ATTENTION DARK ROMANCE.

Ce qu'en pense L. :

Chaque année un livre me bouleverse plus que les autres. Je pense avoir trouvé la cuvée 2017 !
C'est assez paradoxal, comment une histoire peut vous faire souffrir et vous transporter à la fois. Grace à l'écriture parfaite de ces deux auteures, nous sommes anéantis à côté de Reagan et Vic. J'ai pleuré deux fois pour évacuer, c'est bien le mot, et pourtant, je dois être comme une voyeuse dans cette salle d’audience car il fallait que je sache. Il fallait que je connaisse le fin mot de l'histoire pourtant affreuse vécue par ce couple d'adolescent. Les faits sont inventés et pourtant on a l’impression de vivre un fait divers tellement réel. Les détails sont durs, crus, au delà du triste la noirceur prenant toute sa place au fil du livre mais de l'amour peut naître même d'une situation atroce. 
La qualité de conteuses d'histoires de Amhélie et Maryrhage est sans faille, jusqu'au bout nous sommes happés par ce drame, l'histoire d'un hasard qui fait mal les choses.
Je vais avoir du mal à me remettre de cette lecture, je veux la garder en mémoire et je ne pense pas relire une autre Dark Romance cette année, j'ai trop peur d'être déçue en la comparant avec celle ci. Je la garde comme une pépite au milieu de mes nombreuses lectures, une parenthèse dans la romance, une histoire d'amour triste et magnifique à la fois.

Ce qu'en pense D:

On retrouve Ameliie et Maryrhage dans un tout autre registre, et c'est encore une réussite. Leur écriture à 4 mains est parfaite et communique tant d'émotion, une vraie performance à chaque fois.
With You, m'a parfois rappeler mes soirées tardives devant New York Unité spéciale à me demander pourquoi je m'inflige des récits aussi horribles. Enlèvement, séquestration et tout ce qui va avec mais cette fois c'est différent ils sont 2. Ils ne se connaissaient pas mais ils vont devenir le roch de l'autre, celui pour lequel on tient. Ils vont se perdre, puis se retrouver mais pourront ils reprendre entièrement le contrôle de leurs vies?
Des personnages poignants, une histoire sombre et cruelle où parfois la lumière de l'amour transperce, bouleversant. Accrochez vous, ça remue les méninges.


mardi 28 mars 2017

BILAN SALON DU LIVRE PARIS 2017



Les impressions de D.:

1er salon du livre et tant d'émotions en deux jours!



Tout d'abord un très grand merci à nos auteurs auto-édités adorés. Tamara Baliana, Sonia Dagotor, Laure Manel, Amelie Antoine et Matthieu Biasotto, merci pour ces précieux moments partagés. Merci pour votre sympathie et votre temps.
Ravie d'avoir rencontré les petits nouveaux que vous découvrirez très bientôt sur le blog Valérie Bel, Lionel Touzellier, Cedric Peron, Claire Casti de Rocco et bien d'autre... Mon passage au stand Amazon restera un vrai bon moment, le temps fort du week end.
Merci à nos pimpantes auteures HQN, toujours aussi souriantes et joyeuses. Cécile Chomin et Louisa Meonis méritaient bien une heure d'attente! Merci à Eve Borelli et au courage de Milly Black car une séance de dédicace attelle au poignet c'est pas top!
Je ne vais malheureusement pas pouvoir citer tout le monde mais nous avons cumulé environ 7h de queue pour rencontrer nos compagnons de soirées. Rencontrer des "stars" comme Michel Bussi, tout sourire qui prend le temps de m'expliquer le titre de son livre alors qu'il y a une file d'attente monstrueuse, c'est génial. Bernard Minier a eu un petit mot sympa quand il a  compris que j'avais attendu plus d'heure pour dédicacer le livre de mon acolyte et celui d'une copine. Comme quoi il ne se vexe pas quand on a pas lu son livre ! lol
Bref on ne s'est pas ménagé que ce soit pour nous, nos loulous (oui oui eux aussi ils ont eu leur livre d'enfant dédicacé), notre acolyte ado qui n'a pu se joindre à nous, ou nos copines fan de lecture.

C'est des étoiles plein les yeux et la mémoire plein de bons souvenirs que je rentre au bercail. Merci aux (nouvelles) copines bloggueuses, c'était sympa de se voir enfin  La Sirene sur l'étagère, La malle aux livres, Lire ou dormir il faut choisir...les Sonia, Maud, Charlotte et toutes les autres j'espère qu'on se retrouvera pour de nouvelles aventures.

Et puis L. je suis ravie d'avoir partagé ce week end avec toi. Nous avons abandonné encore une fois les gosses, les maris, le ménage et le boulot pour réaliser un rêve. Un rêve fait de jolis mots et de belles histoires qui mènent à de belles rencontres.
Je nous souhaite encore beaucoup de bons moments comme celui ci autour de notre passion commune.




Les impressions de L. :


Quand j'ai expliqué à mon entourage il y a quelques jours que j'étais super impatiente d'aller au Salon du  Livre à Paris, certains m'ont regardé comme une extraterrestre alors je vais essayer de changer le contexte :
Vous prenez mon mari et vous lui proposez une séance de dédicace de tous les joueurs de l'OM,...ou de Clara Morgane. Pour être généraliste, vous l'amenez au Salon de l'auto. C'est bon vous comprenez mieux ??
Pour les initiés à la lecture je comparerai ma visite au Salon à Becky Bloomwood (l'accro du shopping)  lors d'une fashion week à Paris.
Ci joint ma pile de livres achetés ou généreusement offerts par les auteurs au salon du livre :


Premier temps fort : la rencontre avec Michel Bussi. Il me demande lesquels de ses romans j'ai lu, ...ben quasi tous en fait, mais j'ai dans la main mon préféré à dédicacer "Nymphéas". Une photo et c'est reparti !





L'auto-édition, what else ?



Grand moment du week end, la rencontre avec les auteurs indépendants de chez Amazon. Je pense que nous avons passé la moitié de notre séjour là bas. Ces auteurs sont extra.  Simples, natures, drôles, passionnés, Tamara, Sonia, Laure, vous êtes vraiment des "Super-girls" ! De notre rencontre samedi midi, à notre papotage du dimanche après- midi, c'était super. Le plus long au-revoir du monde : venu pour vous dire "A bientôt" et papotage entre filles de plus d'une heure. Grace à vous ainsi qu'à Mathieu Biasotto, Valérie Bel, Amélie Antoine et Lionel Touzellier, on ne regrette pas d'avoir orienté notre blog vers les lectures des auteurs indépendants. Le format du stand avec la présentation de chaque bouquin le samedi soir était une bonne idée. Cela m'a permis de connaître les autres auteurs ainsi que leurs ouvrages. J'espère qu'on continuera à communiquer sur le net et promis maintenant on rajoutera nos avis sur Amazon.






Après tout ça, j'ai dévalisé Milady, Harper Collins, et Emoi car je suis avant tout une lectrice romantique. J'ai eu ma dédicace "exprès" de Jojo Moyes : 3 secondes et une photo pour 1H30 d'attente. On a l'air aussi crevée l'une que l'autre sur la photo...



Merci à Delphine qui pendant ce temps a du se farcir les fans de Ségolène Royal pour me récupérer "Glacé" de Bernard Minier en dédicace juste à côté.

Ensuite, car c'est un vrai marathon, j'ai rencontré Amhélie et Maryrhage, vu Amélie Nothom (OMG), le crane de Eric-Emmanuel Schmitt et même Benoit Hamon et Jerem'Star. J'ai entendu au détour d"une file d'attente que Julien Lepers avait écrit un livre et qu'il y avait plus de journalistes que de demandes de dédicaces devant son stand... comme quoi il y en a pour tous les goûts.





Les pauses et la soirée se sont déroulées en compagnie de mes "blopines" (ou copines blogueuses) devenues le temps d'un week end de sacrées alliées et de vrai partenaires de rigolades. Sans vous les filles ça n'aurait pas été aussi fun et j'aurais été complètement perdue.
Merci donc à Sam qui m'a donné l'idée de venir ici et qui m'a présenté toute cette bande de super-girls : Coralie et Charlotte et notre sacrée séance photo...ratée trois fois. On aurait du demander conseil à Nabilla qui était en dédicace pas loin ;-) , les Sonia du Sud-Ouest, les Sonia du Nord, Maud qui va m'aider grâce à son blog à retrouver le chemin du cinéma. Karin et son accent belge et sa gentillesse, Aurélie avec qui il vaut mieux prononcer Spiderman : "Spaïdeurmène", en vrai prof d'anglais et à qui je n'ai pas osé dire que je n'avais pas lu les Harry Potter. Les autres profs d'anglais du groupe ( oui il y avait une concentration speciale 😉).Laeti Kane, la groupie de Biasotto, son monde de paillettes, sa folie et toutes ses copines qui nous ont rejoint le long du week end. Elle qui connait tout le monde même à Paris lol. Emilie ma complice venue me tenir compagnie dans la file de Jojo Moyes et biensur Delphine ma compagne du blog.





J'ai surement oublié du monde, le serveur de la pizzeria hyper efficace face à 10 filles mortes de faim après notre passage dans le bar à tapas qui ne sait pas faire des tapas,



et tous les gens avec qui j'ai pu discuter dans les files d'attente pour patienter. Y pas à dire, c'est quand même mieux qu'à la Poste. Je n'ai même pas eu à ouvrir ma liseuse, mais regardez comme elle est belle !!




Ce week end j'ai eu l'impression d'avoir mille vies, comme dans mes livres. J'ai pu partager ma passion avec des gens qui sont comme moi, pouvoir échanger avec des lecteurs et des auteurs disponibles, agréables et délirants : Cécile Chomin et Louisa Méonis mes auteurs chouchous par exemple.



Je ne sais pas encore si je pourrai revenir l'année prochaine, mais une chose est sure je n'oublierai jamais ce moment et j'espère pouvoir venir un jour avec ma Chacha d'Amour notre ado du blog. Comme ça je n'aurais pas à me sentir vieille dans la file d'attente pour Rainbow Rowell par exemple...




A bientôt sur un salon ou mieux dans notre sud-ouest Bigourdan qui oui c'est vrai est loin de Paris mais est encore en France tout de même ;-) c'est pas le bout du monde...y en a bien qui viennent de Brest!!

Et pour finir voici quelques photos de notre bol d'air parisien dominical car il aurait été dommage de ne pas profiter du soleil et de ce changement d'heure qui nous fait assez de mal comme ça lol !!











jeudi 23 mars 2017

OMG !!! Comment survivre au Salon du Livre ....

Samedi c'est notre premier salon du LivreParis... que dis-je, notre premier salon tout court !! Alors même si à la maison la mode lecture est au survet' / pantoufles, là bas il ne va pas falloir se louper pour "survivre". 
Car tout le monde s'accorde à le dire : " Piétiner et faire la queue au milieu de la foule, c'est souvent pire qu'un marathon pour nous graaaandes sportives !! 
Avec l'aide de notre groupe de blopines (ou copines blogueuses) déjà initiées je vous ais concocté un petit mode de survie du Salon. N'hésitez pas à en rajoute sur la page Facebook si vous sentez que OMG, on a oublié un truc troooop vital !!

-  Être fringuée confortablement avec un haut long pour cacher la raie des fesses quand on s'assoit par terre 😉😊😊mdr
- Baskets ou chaussures conforts obligatoires. Même si vous souhaitez rencontrer Nabilla et vous donner fière allure face à elle (oui oui elle sera au salon, incroyable hein ??) n'oubliez pas que votre look est une chose, mais que votre cerveau même à l'ouest est plus frais.
- sac à dos plutôt que sac à l'épaule pour le transport des livres
- pique nique à porter de l'extérieur pour ne pas perdre de temps à faire la queue
- Acheter une grande bouteille d'eau (le coca ça hydrate pas des masses et ça file des gaz).
- Faire une liste des auteurs à rencontrer, un planning et un plan (c'est là où je pèche un peu, heureusement que j'ai un bon sens de l'orientation ..enfin on verra samedi hein lol)
- Le sac à dos doit être mesuré avant de partir : le sac que j'avais acheté pour une future hypothétique rando dans les Pyrénées ne pourra pas être utilisé à Paris...40/30cm max
- Cette année nous pouvons porter des livres de la maison et attention le stand Amazon n'en vends pas. Rohh non D. va être obligée de se faire dédicacer par Biasotto à même le corps lol...je déconne elle est bien plus organisée que moi : elle a déjà fait ses achats avant de partir, reçu aujourd'hui. Vive le Premium !!
- Le principal : "S'AMUSER" et visiblement ne pas être timide avec les auteurs : Quand on suit les pages Facebook de Louisa Méonis, Cécile Chomin and co je pense qu'elle ne seront pas Choquée !!

J'en profite pour vous dire que nous aurons plein de Googies du blog à Offrir sur le Salon. Nous aurons un badge avec notre Prénom et le non du blog alors n'hésitez pas à venir papoter avec nous, pour réclamer des cadeaux : marques pages / autocollants / dessous de tasse (ou verre à bière, ça dépends de l'heure).

A notre retour on vous fera un petit compte rendu, avec on l'espère, plein de cadeaux à vous faire gagner.

Bisous Bisous !!!

L.