Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Jeu d'attirance
Room Hate







mercredi 15 février 2017

Auteur du mois de Février: SARAH MORGAN


Le pitch:

Ca-tas-tro-phi-que. Voilà qui caractérise parfaitement bien l’été qui s’annonce pour Elise Philippe, chef de cuisine surdouée. L’ouverture à Snow Crystal du café qu’elle doit diriger – son bébé, le projet de sa vie – ne cesse d’être repoussée à cause d’une succession d’incidents rocambolesques. Comme si le destin complotait pour lui pourrir la vie ! Heureusement, telle la meringue sur la tarte au citron, voilà que Sean O’Neil rentre au domaine. Le beau, le charismatique et troublant Sean… dans les bras duquel elle a passé la plus belle des nuits, l’été dernier. Oui, là, tout de suite, Sean pourrait être une distraction bienvenue et très, très sympathique. Une distraction de quelques heures, sans attaches ni lendemain. Après tout, ce n’est pas comme si elle risquait de tomber amoureuse, non ?


Ce qu'en pense D:

Nous vous avons fait découvrir les frères O'Neil pour Noël, voici donc la suite.
C'est un tome donc sur Sean le chirurgien sans attache, de la famille et Elise la Chef de cuisine surdouée. Tous deux veulent des histoires sans lendemain, et surtout sans engagement mais le cœur a ses raisons, que la raison ignore...
Nous retrouvons Snow Crystal l'été, avec toutes les activités que procure la montagne (rando, VTT, kayak sur le lac...) bref tout est là. La joyeuse famille au complet aussi, avec toujours une belle part pour le grand père Walter. Elise face à son passé amoureux désastreux, sautera t elle le pas avec Sean?
C'est rose et tout mignon malgré les querelles et les déceptions! Il me tarde de lire le tome 3 sur l'inconstant Tyler. 

Ce qu'en pense L :

Suite à la lecture du Tome 1 de la série Snow Crystal, il était évident pour nous de faire de Sarah Morgan, un de nos auteurs du mois en 2017. 
Nous nous retrouvons basculé 6 mois après le premier noël post crise économique. Kayla s'est installée à plein temps dans la station, mais reste branchée 24h/24 à son portable; Jackson, toujours aussi solide et prévenant devient de plus en plus indispensable au renouveau du domaine. Mais un drame va retourner notre grande famille, jusqu'à faire revenir du lointain Sean, médecin Orthopédique (Callie de Grey's Anatomy pour la spécialité, et docteur Glamour pour le physique : moi je le vois comme ça en tout cas). Walter le grand père solide comme un rock vient d'être terrassé par une crise cardiaque. Attention, il est mal en point mais il n'est pas mort : il en faudra plus à cette force de la nature pour le faire quitter son endroit favori. Elise présente lors du drame, s'en veut énormément et Sean sera là pour la réconforter. Entre les non dits familiaux et l'attirance débordante entre les deux protagonistes on ne s'ennuie pas. Rajoutons une pincée d'un passé tortueux pour Elise, et bien entendu sans s'étendre sur le fait qu'elle est française (cocorico), cet épisode règle bien des questions qu'on se posait encore lors du tome 1. Nous surfons sur de l'attirance avouée mais pas assumée et ce jusqu'à la dernière ligne. Encore une excellent roman, qui bien qu'il se passe en été nous transporte dans un cocon agréable et douillet.





Le pitch:

Brenna devrait se réjouir : la station de ski affiche complet, et la voilà obligée de libérer son chalet et d’emménager chez son meilleur ami, l’ex-champion olympique de ski, Tyler O’Neil, dont elle est amoureuse depuis… depuis toujours, en fait. Mais cette situation est loin d’être idéale. C’est même une véritable torture : comment pourrait-elle rester de marbre tandis que cet homme sur lequel elle fantasme depuis des années dort dans la chambre juste à côté de la sienne ? Car, elle le sait très bien, elle n’a rien à espérer : Tyler ne la considère que comme une amie, voire, pire, comme une sœur…

Ce qu'en pense D:

J'étais impatiente de découvrir l'histoire de Tyler et Brenna, on peut dire que je n'ai pas été déçu. Depuis le premier tome, nous savons que Brenna est amoureuse de Tyler qui lui ne semble voir qu'une amie en elle.
Tous deux fondus de ski et de montagne, deux vies complètement différentes mais qui se retrouvent dans Snow Crystal. Mais c'est sans compter sur les bonnes copines qui vont un peu pousser au rapprochement et Jess ( la fille de Tyler) sera aussi un élément essentiel de cette histoire.
J'ai adoré le cadre la station à Noel (un an après la rencontre de Jackson et Kyla), la neige, les descentes au levé du soleil. C'est une histoire qui se réfléchit car après 25 ans d'amitié, difficile de ne pas avoir peur de tout gâcher.
J'ai trouvé qu'il y avait plus d'émotion dans ce tome et comme toujours de belles situations pleine d'humour. Je finirai en disant que c'est la trilogie à se faire l'hiver au coin du feu!

Ce qu'en pense L :

Un final en beauté ! A la fin du tome 2, lu juste après noël, je n'ai pas pu résister à rester dans l'ambiance chaleureuse de la station de Snow Crystal. Avec toute cette neige et ces chalets douillets cela m'a plus mise dans l'ambiance hivernale que le soleil qui reste plaqué à ma propre fenêtre,mais pourquoi ne neige t-il pas autant chez moi ?? J'habite pourtant à moins d'une heure des premières stations de ski Pyrénéennes ....grrr
Mais passons passons ; car ce couple là, on l'attends depuis le tome 1. Cet Amour/Amitié où la peur de briser tant d'années de complicité est si forte. On se retrouve plus facilement dans la peau de Brenna que dans celles de Kayla ou Elise. Brenna est comme beaucoup d'entre nous : timide, peu sur de son physique, bravache. Je l'ai trouvé tellement authentique, tellement vrai. On suis son évolution tout le long du roman,jusqu'au moment où elle se décide enfin à s'ouvrir et libérer ses doutes. Tyler est LE bad boy de la série. Depuis le début on le sait dur, impitoyable et parfois même un peu macho. On peut dire que les œillères sont livrées avec la marchandise, mais comme le paquet vaut le détour on lui pardonne. Qui plus est, il nous fait fondre avec Jess sa fille, nous, petites natures de lectrices que nous sommes bien calées face au feu dans notre canapé. 
Au début du roman l'auteur nous met dans l'ambiance en nous disant que ce dernier tome est son préféré de la trilogie; et malgré la qualité des deux autres, je serai d'accord avec elle, j'ai avalé les pages en 24h à peine (500 quand même) et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.





Le pitch

Serveuse le jour, romancière la nuit. C’est la vie de Matilda. Et si cette dernière est plutôt maladroite et timorée, Laura Striker, son héroïne, elle, n’a pas froid aux yeux. Alors, quand Matilda se fait renvoyer de son dernier job – pour avoir inondé de champagne tout le gratin new-yorkais lors de la réception la plus huppée de l’année –,  elle a envie, pour une nuit, juste une seule, d’être Laura. De saisir elle aussi tout ce que le présent lui offre, sans s’inquiéter du lendemain. Et si le présent revêt les traits d’un séduisant inconnu qui se glisse à la dernière seconde dans l’ascenseur qui la ramène vers le commun des mortels, c’est encore mieux...

Ce qu'en pense D.:

Une belle petite romance. Bien différent de la série Snow Crytal, ce roman est court et on le dévore en moins de 2.
J'ai adoré l'héroïne un peu gauche qui se perd dans ses lectures et personnages de roman. L'attrait d'une belle bibliothèque me parle particulièrement ;) Matilda est nature sans être cruche et ça fait du bien. Son histoire et son besoin de réaliser son rêve coûte que coûte c'est une vraie leçon de vie.
Le décor de New York est féerique , la ville qui ne dort jamais avec sa précieuse boutique Tiffany's bref tout est propice a une gentille romance.

Pour moi Sarah Morgan est une valeur sure. Elle sort d'ailleurs une nouvelle série se passant à New York, nul doute que je vais y tomber dedans.

Ce qu'en pense L. :

Nouvelle plus que roman classique, cette histoire nous lance dans une nouvelle série dont le cadre est cette fois New York. Sarah Morgan est très forte pour intégrer et rendre magique le lieu où se déroulent ses histoires. Si on souhaitait passer ses vacances à Snow Cristal, vivre dans la grande pomme n'est plus si désagréable.
Matilda est maladroite et elle en souffre, tout son être la complexe. Elle fait la connaissance de Chase dans un ascenseur, bel homme, sur de lui au regard d'acier. L'histoire d'une confession d'une nuit qui va tout changer. Ils vont s'aider à avancer et évoluer dans le bon sens, et tout ça en discutant des heures dans les rues de New York. Beaucoup de dialogues, c'est agréable et doux, parfait pour la Saint Valentin.
Vivement le 1er mars pour connaître le deuxième tome de la série.


vendredi 10 février 2017

LA DECHIRANCE de Helene Dartig (Coup de Coeur de L.)


Le Pitch :

1957 en Lorraine. Pour Juliette et Jacques le destin paraît scellé : leur mère biologique signe l'abandon de ses enfants auprès de l'Assistance Publique. De nourrices en familles d'accueil, l'école de la vie est rude, sans concession, rythmant ainsi l'évolution d'une enfance sans âme, parsemée d'anecdotes sordides. Devenus adultes, Juliette et Jacques n'ont de cesse de trouver des réponses : qui sont leurs parents ? Quels secrets entourent leur naissance puis leur abandon ? Leur permettra-t-on de s'intégrer dans leur vraie famille ? Retrouveront ils Monsieur, Madame Linke et leur petit Tommy ainsi que le commandant de marine Fournier qui entreprirent des démarches d'adoption avant de renoncer ? Des retrouvailles enfin !...au terme de recherches désespérées, pour la réhabilitation d'une identité avortée, le déni de deux naissances, mais des "pourquoi" demeurent malgré une singulière pugnacité. Et puis le départ de "l'héroïne" : la mère tendresse, la mère protectrice, la mère consolatrice ? : rien de tel sinon que la femme rejettera ses enfants jusqu'à son dernier souffle. Une démonstration d'amour aussi, bien au-delà de la mort. Une leçon de ténacité, d'espoir, illuminée par l'humanité et la compassion. Un plébiscite contre la culture du secret de l'identité et pour l'accès aux origines. A l'heure où les médias parlent avec une certaine complaisance de la gestation pour autrui sous diverses formes, avec comme point d'appui la satisfaction des adultes, Hélène Dartig rappelle la souffrance durable, pesante, lourde d'angoisse qu'est la vie sans en connaître ses origines.



Ce qu'en pense L. :

Chaque début d'année pour un lecteur, il existe toujours un petit coup d'adrénaline qui lui donne envie de déjà connaître le moment où il trouvera son premier coup de cœur livresque. 
Afin de ne pas déjouer à notre réputation de fille organisée, notre blog a déjà prévu son programme de lecture sur le trimestre à venir au gré des sorties prévues concernant nos auteurs préférés, ainsi que nos recherches assidues d'auteurs indépendants sur la toile.
Quelle fut donc ma surprise de me rendre compte que mon premier coup de cœur viendrait de ce Récit là, lecture proposée par une amie me demandant de donner notre avis sur le roman écrit par une.personne de son entourage. Un hasard donc....bel hasard tout de même. Mais quelle claque !
Qui plus est, on est à mille lieux du type de lecture qu'on propose sur le blog mais franchement si je vous en parle , c'est que je suis convaincu qu'il pourrait plaire à beaucoup d'entre vous.
Cette histoire est un récit, l'histoire vrai de l'auteur cherchant a expier ses douleurs, sa vie, dans des mots, des anecdotes mises bout à bout créant toute une vie. La vie de Juliette née sous X dans les années 50 et voulant rétablir la vérité sur ses origines, voulant créer un lien familial à une époque où les non dits, l'hypocrisie et le paraître fait lois. "Mais que dirait les voisins si ils savaient ?". Juliette est un tabou familial à elle toute  seule et elle se heurtera sans limite a la bêtise et la méchanceté du genre humain.
Pourtant elle gardera toujours espoir, quand d'autres auraient déjà baissé les bras. Quelle personnalité, quel courage, accompagnée d'un style d'écriture que j'affectionne, j'ai été transportée par son histoire au point de ressentir certaines émotions étranges communes à la narratrice.
Ce roman est en vente aux Editions de l'Onde (disponible en broché sur Amazon entre autres).

APRES MOI LE DELUGE de Mathieu Biasotto (Coup de Coeur de D.)


Le pitch:

Deux trajectoires, une rencontre. Elle n’est pas d’ici. D’ailleurs chez elle, c’est nulle part. D’un côté Alep, de l’autre Marseille. La Syrie, la France. Elle… et moi… Elle voulait juste une main tendue, juste un peu d’aide… Je ne suis pas la bonne personne et cette nana enfermée dans le coffre de ma voiture l’ignore. Je devais mourir, elle voulait vivre. Mauvaise personne, au mauvais endroit, au mauvais moment… Certains appellent ça le Destin… Ce qui va se passer par la suite m’appartient. Ça va tout changer, à jamais.

On peut courir pendant des années, s’étourdir, s’enivrer, s’enfoncer dans des mauvais choix ou dans l’illusion d’avoir bien fait. On peut se mentir éternellement mais, quoi qu’il arrive, le passé finit toujours par nous rattraper.

Ce qu'en pense D:

A couper le souffle! M. Biasotto me surprend une nouvelle fois. J'étais habituée à ses fins à couper au couteau, une note positive mais pas d'épilogue et bien cette fois il y a un épilogue. Et ça fait du bien!
Plonger dans la réalité des réfugiés Syriens n'est pas de tout repos mais comment fermer les yeux sur ce qui est devenu une Une récurrente de l'actualité. Un sujet polémique me dirais vous? je ne trouve pas. Et le livre le montre bien, un occidental qui pense avoir tout perdu et ne souhaitant plus vivre face à une ado qui elle a réellement tout perdu pour pouvoir vivre. Un choc Deux pensées pour un même récit. 
Comme toujours le rythme et soutenu, c'est poignant, choquant par moment mais c'est vrai. Et que soit la vie d'Axel ou celle de Zeina ce n'est pas rose mais les fins sur une note positive sont un élément décisif chez l'auteur.

dimanche 5 février 2017

Dans les yeux d'une Ado TWILIGHT de Stéphanie Meyer


Le pitch

Isabella Swan, 17 ans, déménage à Forks, petite ville pluvieuse dans l'état de Washington, pour vivre avec son père. Elle s'attend à ce que sa nouvelle vie soit aussi ennuyeuse que la ville elle-même. Or, au lycée, elle est terriblement intriguée par le comportement d'une étrange fratrie, deux filles et trois garçons. Bella tombe follement amoureuse de l'un d'eux, Edward Cullen. Ce garçon beau comme un dieu et qui lui sauve la vie plusieurs fois a selon les Indiens le sang froid... Une relation sensuelle et dangereuse commence alors entre les deux jeunes gens : quand Isabella admet que Edward est un vampire, il est déjà trop tard.

Ce qu'en pense C. :

Pour ce premier Tome ''Fascination'', alors là je dis bravo ! J'ai été aspiré par l'histoire dès les premières pages, on avait beau me dire « Allez C., finis ta page » je répondais « Oui, oui » , j'oubliais systématiquement et j'en lisais 10 de plus ! Isabella Swan enfin... Bella, est une fille assez spéciale, et très attachante, elle tombe amoureuse du magnifique et mystérieux Edward, sa beauté est surnaturelle, teint marbre, yeux topaze, cheveux cuivrés, peau froide, haleine parfumée, enfin le garçon de nos rêves et que toutes les filles rêvent d'être l'heureuse élu de son cœur, mais celui-ci s'en fiche éperdument, la seule fille qui puisse l'attirer est Bella. Il possède un don, la télépathie mais il ne peut pas lire dans les pensées de cette fille et cela l'intrigue. Bella elle, de son côté, essaye de percer le secret de cet être mystérieux et distant mais y arrivera t-elle ?



Le pitch

Rejetée par celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Fascinée par un vampire, comment pourra-t-elle retrouver goût à la pâle existence humaine ? Bella n'a de goût pour rien, sinon le danger : alors, elle entend la voix d'Edward, et éprouve l'illusion de sa présence. Comme s'il ne l'avait pas abandonnée. Bella échappera-t-elle à cette obsession amoureuse qui la hante ?

Ce qu'en pense C. :

Pour ce second tome, j'ai vraiment adoré, je le trouve quand même assez triste car on se dit ''mais, va-t-il revenir ? S'il te plaît Edward revient, ne la laisse pas dans cet état''. Et puis on fait la rencontre de Jacob, si peu aperçu dans le premier tome, il est un indien et il habite à la Push, optimiste, joyeux, il va aidéer Bella à reprendre goût à la vie. Enfin tout conte fait, Edward tu peux rester là où tu te trouves, Jacob gère... Bella essaye désespérément de l'oublié lui, celui qui l'a abandonnée. Cependant elle entend sa voix quand elle est en danger, et elle se mettra en péril de sa vie pour écouter son magnifique ténor. Edward lui, même si c'était pour la conserver qu'il l'a quitté, ressent aussi beaucoup de chagrin et par s'exiler ailleurs, sans sa famille. Pour lui aussi, oublier celle qu'il a aimé. Mais il sait qu'il n'y arrivera pas, une vie humaine n'est pas comme une vie de vampire, lui sera vivant pour une éternité alors qu'elle...



Le pitch

Deux futurs, deux âmes soeurs... C'était trop pour une seule personne. Je compris que ce n'était pas Edward et Jacob que j'avais essayé de réconcilier, c'étaient les deux parts de moi-même, la Bella d'Edward et la Bella de Jacob. Malheureusement, elles ne pouvaient coexister et j'avais eu tort de tenter de les y contraindre. A présent, je ne doute pas de ce que je désire, ni de ce dont j'ai besoin... ni de ce que je vais faire, là, maintenant."

Ce qu'en pense C. :

 Comme d'hab, que rajouter, cette série est géniale, les personnages, l'histoire, tout ! Dans ce 3ème tome, Bella devra se résonner ! Les vampires et les loups garous ne peuvent vivre ensemble et elle devra faire un choix. Et ouais, j'en sais pas qu'un peu sur les monstres moi !Malheureusement, elle hésite ! Pendant ce temps, Victoria , une vampire cruelle et sanguinaire créée sa nouvelle armée de nouveaux-nés vampires pour venger son ancien ami défunt dans le tome 1 (James). Les nouveaux-nés sont assoiffés de sang et ont un seul désir, tuer. Et vous, qui choisirez vous ? Jacob le loup garou ou Edward le vampire ? Le choix ne sera pas évident entre ces deux personnalités si différentes et attachantes ...



Le pitch

Bella a fait son choix : elle s'apprête à épouser Edward. Mais le jeune homme honorera-t-il sa part du marché ? Acceptera-t-il de la transformer en vampire et d'accepter de la voir renoncer à sa vie humaine ?

Ce qu'en pense C. :

 Palpitant, je pense que c'est le mot qui conviendrait le plus à ce livre ! Je suis juste un peu dégoûtée que ce soit le dernier de la série. Bon, revenons à nos vampires. Enfin Bella a fait son choix, l'horreur, je n'aurais pas voulu être à sa place. Elle accepte d'épouser Edward et demande à Jacob de rester son confident. Cette nouvelle poignardera le cœur de celui-ci qui ressent des sentiments pour elle. Du à cela, il aura du mal à se contenir et à contrôler sa colère mais restera fidèle à elle. Il continuera à tenir la promesse, celle de la protéger et de ne pas lui faire du mal même si cela le blesse profondément. Le pauvre, ce personnage me fait vraiment mal au cœur, on aurait trop envie de le prendre dans nos bras et de lui dire « Mais non... ne t'inquiète pas... tu trouveras quelqu'un...Je suis la moi !!!» Lol je m'emballe :-D. Mais ce dernier chapitre vous réserve une surprise mais je n'en dit pas plus, mais cela redonnera le sourire à notre loup garou préféré mais créera un sérieux problème pour d'autres personnes...


mardi 31 janvier 2017

NEVER NEVER Tome 2 & 3 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher


Le pitch:

Charlie et Silas ont commencé à comprendre ce qui leur est arrivé : tous deux ont perdu la mémoire et ne se souviennent de rien. Il leur faut tout redécouvrir mais un événement imprévu a encore compliqué les choses. Leur mémoire s'est à nouveau évanouie au bout de quelques heures, les obligeant à tout recommencer. 

Pourtant, ils progressent dans leur quête des souvenirs et d'eux-mêmes. Ils sont désormais alliés dans cette recherche malgré tout ce qu'il les a séparés et qu'ils doivent redécouvrir. Et surtout, ils savent que l'explication de cette amnésie pourrait être en eux et que " jamais, jamais ", cette expression qu'ils retrouvent partout dans leur passé est peut-être la clé de tout.

Ce qu'en pense D:

C'est malheureux à dire mais j'ai mis une heure avant de me remettre dans l'intrigue et une heure plus tard c'est fini... horreur frustration!
Et oui je n'aime pas les histoires SF ou remonter dans le temps ou dans le cas présent perte de mémoire. Alors je rechigne un peu à lire cette série mais ça reste Colleen Hoover donc beaucoup de sentiment là dedans.
Bref on avant un peu dans l'intrigue et on se demande bien où les auteures vont nous amener.

Ce qu'en pense L. :

Finalement malgré beaucoup de réticences j'ai été  prise par le tourbillon de l'histoire. Surement car Silas est le narrateur de 80% du livre. J'ai toujours autant de mal avec le personnage de Charlie même si au fil de l'histoire on commence à comprendre pourquoi elle se comporte comme ça.
Lu en quelques heures il me tarde de connaître le dénouement, même si au fond je reste totalement déçu par ce roman de Colleen Hoover.



Le pitch:

Silas et Charlie ont maintenant mieux compris ce qui leur arrive. Ils ont réussi à développer une stratégie pour reconstruire leur passé, découvrir ce qu'ils étaient l'un pour l'autre, s'apprivoiser à nouveau. 
Ils sont sur le point, ensemble, de savoir pourquoi ils perdent ainsi la mémoire. Car s'ils ont maintenant une idée claire de ce qui se passe, la cause demeure mystérieuse. 
Silas et Charlie ont appris qu'ils étaient amoureux avant ces pertes de mémoire mais que cet amour s'est brisé. 
Pourront-ils aussi se retrouver au-delà de cette perte de leurs souvenirs ? Car leur amour était de ceux qui ne disparaissent jamais.

Ce qu'en pense D:

La bonne nouvelle en entamant ce tome c'est que c'est le dernier! Et encore mieux c'est que cette fois ci on avance pour de bon, pas de faux semblants pas d'indices foireux. Silas va mener ce dernier tome jusqu'au dénouement. Certes un dénouement très fleur bleue mais un jolie dénouement.
Vous l'aurez compris ce livre ne restera pas dans mes lectures mémorables mais bon c'est différent des Colleen Hoover déjà lu et comme je ne connais pas la co auteur, je ne peux pas dire.

Ce qu'en pense L.:

Après un tome 2 à tambours battants, l'histoire s'enlise dans des travers romantico-stellaires et là, pour moi, c'est le retombé du soufflé. Je ne sais pas très bien le décrire mais en gros la magie romantique c'est pas vraiment mon truc.  trop terre à terre je m'attendais à un dénouement plus original. Je n'en dirai pas plus car je ne veux pas vous spoiler et également car je n'ai absolument pas compris la toute fin de l'épilogue. Une phrase en particulier. ( la toute dernière) si quelqu'un pouvait m’aiguiller ce serait sympa.
Je vais attendre un peu avant de relire du Young Adult.


mercredi 25 janvier 2017

Best seller Janvier : LA DELICATESSE DU HOMARD de Laure Manel


Le pitch:

Le passé est une prison dont on ne s'évade pas

Elle est partie aussi loin qu'elle a pu, pour rejoindre le début du bout du monde... et venir s'échouer au pied d'un rocher face à la mer d'Iroise.
Elle dit s'appeler Elsa.
Elle ne veut pas qu'on lui pose de questions.
Qui est-elle ? Que cache-t-elle ?
Et lui, que cache sa rudesse ? Lui qui l'accueille sans même savoir pourquoi...


Ce qu'en pense D:

Un titre amusant, une couverture sympa et de bonnes notes sur Amazon, il ne m'en faut pas plus pour me lancer à l'aveugle dans ce roman. Et quelle surprise, je ne m'attendait pas à une telle intensité, une telle gravité.
Un très beau roman, des sujets difficiles, des secrets de famille pesant y sont abordés sur fond de magnifiques paysages Bretons. L'équithérapie, on en attend parler et Elsa aura la chance de tomber sur François l'amoureux des chevaux. François le grand bourru célibataire mais pas moine. Entre eux c'est avant tout l'histoire de 2 êtres qui s'apprivoisent, puis s'apprécient jusqu'au jour où il faut s'avouer qu'il y a autre chose.
Un beau roman que je n'ai pas apprécié à sa juste valeur ayant un peu le moral dans les chaussettes au moment où je l'ai lu. Donc oui n'attendait pas de légèreté ni vraiment d'humour. J'ai beaucoup apprécié le récit partagé, la gravité d'Elsa et les observations de François, ça évite de tomber dans le mélo. On y découvre le milieu équestre ainsi que la lande bretonne qui ne peut que donner envie. Elsa est une passionnée de photographie et cela me touche aussi.
Laure Manel une auteure à découvrir et surtout à suivre!

Ce qu'en pense L. :

Je ne sais pas par où commencer...il est difficile de commenter un tel roman. Ma relation avec ce livre s'est développée comme l'histoire entre Elsa et François : lentement, surement et en toute délicatesse. Je n'ai pas l'habitude de lire ce type d'histoire, j'ai failli lâcher prise au début, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai finalement résisté. D. m'avait dit que ça en valait la peine. Elle avait raison, cette histoire fut mon propre homard. Magnifique, vive l'auto-édition qui a chaque fois nous fait découvrir des auteurs fabuleux qui peut être n'auraient jamais été publié chez des éditeurs classiques.
Merci...

lundi 16 janvier 2017

THE GOAL de Elle Kennedy


Le pitch:

Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d'avocats du pays. 
Elle veut aller de l'avant et oublier son passé. 
Quand elle croise le beau Tucker, elle n'a à lui offrir qu'une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets. 
Mais tout va se compliquer... 
John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu'elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa. 
Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part. 
Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son coeur. 
Saura-t-il convaincre la belle et froide Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?

Ce qu'en pense D:

Nous avions fini le tome 3 sur Tucker annonçant à ses amis qu'il avait mis Sabrina enceinte, quoi de mieux pour nous faire mourir d'impatience!
Et nous voilà avec le 4 ème et dernier tome de la série Off Campus, l'histoire ne reprend pas à la fin du tome 3 mais bien au tout début de la relation du stable Tucker face à la très forte Sabrina. Comme d'habitude les 360 pages ont été englouti en 24 heures, rythme bien soutenu avec le double récit: Tucker et ses certitudes face à Sabrina et ses doutes. Une Sabrina qu'on découvre sous sa carapace de "Reine des neiges".
Comme toujours c'est chaud très chaud entre nos héros, on retrouve des situations du tome 3 inédites dans les yeux de Tuck. La maternité est bien abordée mais ne reste finalement qu'au second plan et ce n'est pas plus mal. 
Bref à l'heure du choix même si je les ai tous aimé je pense garder une tendresse particulière pour Garret et Wellsy. Ils vont nous manquer mais Elle Kennedy a déjà annoncé un Spin off alors auront nous le plaisir de découvrir un tome sur Fitz le géant tatoué ou sur Carin la copine de Sabrina????

Ce qu'en pense L:

Toujours autant de bonheur à retrouver cet auteur, même si il s'agit du dernier tome de la série Off Campus. Ici c'est le beau Tucker qui prends les manettes. Depuis le début il me tardait de connaître son histoire et je n'ai pas été déçu. Unmec avec autant de patience il faudrait le vénérer. Sabrina est difficile mais on la comprends vu la vie qu'elle mène, elle a peu confiance en elle malgré l'apparence extérieure que les gens perçoivent. J'ai adoré la mise en place de l'histoire de la grossesse ainsi que la possibilité de découvrir la vie à trois sans que le mariage et le bébé soit une finalité en soi. En gros j'ai adoré comme tous les autres tomes mais il est vrai que comme D. mon cœur balance vers le tome 1 sur Garrett et Wellsy car c'est  finalement The Deal qui ma fait tomber dans la marmite pleine de Hokeyeurs ;-)
Vivement le Spin-off pour avoir quelques nouvelles de la bande, en espérant que les prochains romans soient aussi vite traduits et publiés en français que ces tomes ci.